The Blog

Actualité

Comment, en partant de rien, la jeunesse africaine peut-elle apporter des idées, voire des innovations et contribuer ainsi à l’essor de l’économie au niveau du continent ? Dans ce nouveau numéro de DÉCRYPTAGE, l’entrepreneur camerounais, William Elong nous parle de son parcours, ses motivations, son rêve et de ses projets pour l’Afrique.

Âgé de 23 ans, William Elong, qui n’a eu de cesse de faire montre de ses prouesses depuis ses études supérieures, fait partie de ces africains qui veulent révolutionner le continent. Mais pas n’importe comment. Plus jeune diplômé de l’école de guerre économique de Paris, il décide de rentrer au Cameroun pour tenter d’apporter sa pierre à l’édifice. En Juin 2015, il est le premier entrepreneur camerounais à fabriquer des drones. “Avant de rentrer au Cameroun, je travaillais pour des entreprises de défense et dans les nouvelles technologies. Ces expériences m’ont familiarisé avec les enjeux sur la sécurité et la prise de vue aérienne”, confie-t-il. Ses réalisations sont d’autant plus remarquables qu’il s’est perfectionné tout seul dans le domaine des drones. “En Juillet 2015, je n’avais rien du tout. Je ne suis pas expert en drone, je me suis formé tout seul via internet”, avoue-t-il. Mais, précise-t-il, “DroneAfrica n’est pas un drone d’abord. C’est un service qui a pour but d’évoluer vers un produit”. Aujourd’hui, William Elong projette de promouvoir l’intelligence économique en Afrique.

Leave a Comment

Your email address will not be published.